Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joyeux Noël 2014 !

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Joyeux Noël 2014 !
Partager cet article
Repost0

Rébus N°2 : la solution

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Rébus N°2 : la solution
Comme promis, voici la solution de notre rébus de l'Avent 2014 N° 2 :
"camp - Noé - lait - thé - toile- effort- cep- aïe - guerre - d'oeufs - b'laid"
Soit l'adage :

"Quand Noël est étoilé, force paille, guère de blé" !

Publié dans Jeux

Partager cet article
Repost0

Car nous avons vu son étoile en Orient...

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Car nous avons vu son étoile en Orient...

.

Car nous avons vu son étoile en Orient...

Jésus étant né à Bethlehem en Judée, au temps du roi Hérode, voici, des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer.

Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s'informa auprès d'eux où devait naître le Christ.

Car nous avons vu son étoile en Orient...

Ils lui dirent : A Bethlehem en Judée; car voici ce qui a été écrit par le prophète : Et toi, Bethlehem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple.

Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s'enquit soigneusement auprès d'eux depuis combien de temps l'étoile brillait.

Car nous avons vu son étoile en Orient...

Puis il les envoya à Bethlehem, en disant: Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j'aille aussi moi-même l'adorer.Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l'étoile qu'ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu'à ce qu'étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s'arrêta.

Quand ils aperçurent l'étoile, ils furent saisis d'une très grande joie.

Car nous avons vu son étoile en Orient...

Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe.

Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Matthieu 2, 1-12

Car nous avons vu son étoile en Orient...

.

Publié dans Beaux textes

Partager cet article
Repost0

Rébus N°2 : nouveaux indices

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Rébus N°2 : nouveaux indices
Enfin première une proposition, partielle, de Marie-Paule, juste pour la fin de la 3ème ligne mais inexacte pour la première ...
Nous récapitulons cette proposition en fin d'article ... A suivre !
Avant de passer à la solution après-demain, voici trois nouveaux indices qui devraient bien vous aider, non ?
Pour retrouver les premiers indices, voir notre article : Rébus N°2 : premiers indices !

http://avents-de-nicole-et-pierre.over-blog.com/2014/12/rebus-de-l-avent-2014-n-2-premiers-indices.html

Rébus N°2 : nouveaux indices
"thé"
Rébus N°2 : nouveaux indices
"aïe!"
Rébus N°2 : nouveaux indices
"laid"

Récapitulation des éléments découverts :

1ère ligne : ... "Noé - lait - thé" : Noël ... (mais pas était)

3ème ligne : "guerre - d'oeufs - b'laid" : guère de blé

à suivre...

Publié dans Jeux

Partager cet article
Repost0

Velouté de lentilles au foie gras

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Pour une entrée raffinée, voici la recette du velouté de lentilles au foie gras. A servir en jolies verrines ou en bols rustiques, ce consommé est délicieux. Pour le foie gras, on peut utiliser, selon le niveau de raffinement désiré, un bloc de foie gras, du foie gras mi-cuit ou du foie gras cru : à vous de voir ....
Velouté de lentilles au foie gras
Velouté de lentilles au foie gras

Publié dans Recettes de l'Avent

Partager cet article
Repost0

Pensée du soir

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Pensée du soir

(...) Dans la nuit qui tombe, nous sommes tous des égarés, des consciences errantes. La pensée du soir médite un retrait du monde, dans une bonté silencieuse et solitaire. Ou bien elle rêve de se rapprocher les uns des autres dans le sentiment d’une commune vulnérabilité, au point qu’il n’y ait plus aucun espace ni écart entre nous, rien que la compassion obscure pour la commune humanité. Hannah Arendt a cependant raison : il n’est d’urgence plus grande que d’accoutumer notre regard à mieux voir par temps sombre, à mieux distinguer dans le clair-obscur ce qui reste entre nous de cette pluralité et de ces intervalles qui font que nous sommes bien, là encore, dans un monde commun. Partout sur la terre, répondant aux étoiles, les lumières s’allument.

La pensée du soir met la responsabilité au principe du monde. Elle sait que tous les actes du jour sont désormais mêlés au cours du monde, échappant aux intentions bonnes ou mauvaises de leurs auteurs. La vigilance du soir n’est pas celle du matin. Elle n’espère qu’au sens où elle sait combien le monde est petit, fragile, imparfait, livré à l’irréversible. La pensée du soir n’évoque les ancêtres qu’en pensant aux enfants, aux petits, à tout ce qui plus tard voudrait grandir. Elle ne prie pas seulement pour tous ceux qui ont été, mais pour tous ceux qui pourraient être et seront. Dans la nuit elle espère qu’un jour viendra pour chacun d’eux. Et cela lui suffit.

Olivier ABEL

L'effacement du pardon,Paru dans La Croix, série du 11/07/08 au 22/08/08

Pour lire la série intégrale :http://olivierabel.fr/nuit-ethique-l-effacement-du-pardon/pensee-du-jour.php 

Publié dans Beaux textes

Partager cet article
Repost0

Dans notre corbillon de l'Avent, que met-on ?

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Dans notre corbillon de l'Avent, que met-on ?

300 mots ! Tandisque Marino s'annonce "ronchon", Danie nous donne une belle série et un paragraphe de conclusion ci-dessous qui amène le total des mots contenus dans notre corbillon à 300! qui l'eût cru? Bravo : vous pouvez maintenant passer au rébus N°2 : coriace celui-là, non? (voir nos trois premiers indices : http://avents-de-nicole-et-pierre.over-blog.com/2014/12/rebus-de-l-avent-2014-n-2-premiers-indices.html )

Dans notre corbillon de l'Avent, que met-on ?

.

Vous connaissez ce jeu si ancien que Molière le cite dans "l'Ecole des Femmes". Il s'agit, en réponse à la question "dans mon corbillon, que met-on ?" d'annoncer des mots ayant une finale en "-on".
Pour en faire un jeu de l'Avent, nous avons corsé la règle en vous demandant de ne donner que des mots en "-on" ayant un lien avec l'Avent et Noël, directement ou indirectement (à condition de justifier le lien en texte... ou, pourquoi pas, en images!).
Chaque mot ne pourra être utilisé qu'une fois : vérifiez bien sur la liste alphabétique que vos idées (forcément géniales) n'ont pas déjà été utilisées...
Le gagnant sera celui ou celle qui aura donné le plus de mots. Et d'ailleurs : combien de mots notre corbillon de l'Avent accueillera-t-il ?
Dans notre corbillon de l'Avent, que met-on ?

.

Notre corbillon de l’Avent se remplit… il contient maintenant  291 mots :

 

accordéon, admiration, adoption, adoration, affection, agitation, alcoolisation, amidon, Annonciation, ânon, anticipation, apparition, approximation, arpion, aviron,  balcon, ballon, bâton, belon , bénédiction, biberon, bidon, blouson, boisson, bon, bonbon, bottillon, bouchon, bougon, bouillon,  bourbon, bourgeon, brugnon, bûcheron, cabanon, caleçon, calisson, caneton, canon, capuchon, caquelon , carafon , carillon,  carpillon,  célébration, Cendrillon, champignon, chanson,  chapeau-melon , chaperon, chapon, chaton, chaudron, chausson, chiffon, chignon , christianisation, citation,  citron, clairon,  clocheton,  cochon, collation, commission , compagnon, compassion, composition, congélation, consolation, construction, conversation,  convocation, corbillon , cordon, cornichon , cotillon, crayon, crépon, cresson , croupion,  croûton, cuisson,  cynorhodon, décoration, dégustation , demi-ton, description, destination, diapason,  dicton, Didon, dindon, discussion, disposition, distribution, don, doublon, édredon, émotion, estragon, étalon, évangélisation, évocation, exaltation,  expédition, façon, Fauchon, feuilleton, flacon, flocon, floraison,  formation, frondaison, garçon  gardon, gascon, Gaston,  génuflexion, giraumon , glaçon, gorge-de-pigeon, goupillon, grognon, gueuleton, guéridon, hanneton, horizon, imagination, indication,  induction, infection,  infusion, inscription,  intercession  invitation, jambon, jetons,  jupon, juron, krypton, lampion,  lardon , leçon, légion, Léon, linon, liseron, localisation, location, lorgnon , Louison, macaron, Mâcon, maison, manchon,  Marion, marron, médaillon, melon, mention,  menton, microsillon , mignon, mitron, modération, Morgon, mormon, moussaillon, mouton, napperon, néon, Ninon, nourrisson, observation, occasion, occupation, Odilon, Orlon,  ourson,  paillasson,  pantalon, papillon,  partition, passion, pardon, patapon, pâtisson, pâton, patron, pavillon, percheron, peton,  picaillon,  pigeon, pignon, pilon,  plastron, poêlon , pognon, poisson, poivron, pochon, polisson, polochon, pompon,  ponctuation, postillon, potion,  potiron, poupon, prédication, prémonition, prémunition, préparation, présentation,  prison, procession, prosternation,  reblochon,  réception, récitation, reconstitution, rejeton,  respiration, restauration,  réunion, Réveillon, rhododendron,  Riton , rognon, ronchon,  rond, ronron, roupillon,  Rubicon , sabayon, saison,  salaison, salon, Samson,  santon, satisfaction, savon, saucisson, saumon, sauvageon, sauvignon, sceau-de-Salomon,  sémillon, sent-bon,  sermon, sillon,  siphon, solution, son, sonorisation, sophistication, suggestion, surexcitation, superposition, talons, tapisson, Tartempion, « téléphon » , télévision, tendron, tesson,  tigron, tinton,  tire-bouchon,  tison, toison,  tonton, torchon, tourbillon, touron,  tradition, transformation, transition, transpiration , trognon, tronçon, union, unisson, utilisation, vaccination, vallon, végétation, vérification,  veston violon, vision, vison, zonzon

 

Qu'y ajouterez-vous ?

adorationbâton, bonbon, brugnon, calisson, caneton, chapon, cochon, cresson , dicton, marron, potiron, santon, saucisson, saumon, torchon

Dans notre corbillon de l'Avent, que met-on ?

.

Derrière le corbillon : toute une histoire …

La règle du jeu impose la justification des mots dont le lien est indirect avec l’Avent et Noël. Cette règle a donné lieu à de belles envolées lyriques des candidat(e)s, particulièrement de Danie et de Marino. En les regroupant, elles forment un véritable poème en prose que voici :

Le chaton qui fait ronron près du feu, et parmi les santons: le mouton et l'ânon, sur la table les «belons » à accompagner d'un blanc sémillon servi dans un carafon.

Pour cette réception, il y aura une sonorisation qui agira sur la surexcitation des enfants, qui joueront avec tonton habillé d'un veston et d'un pantalon de circonstance. Le nourrisson fera l'enfant Jésus, et la procession fera génuflexion et prosternation devant le poupon. Après la prédication, il y aura l'intercession et l’évangélisation, puis la bénédiction.

Dans les tourbillons de neige, les amis sans manteau de vison mais avec des bottillons et des talons apporteront un giraumon pour le potage. Les conversations porteront sur la télévision, où une commission de christianisation opte pour un clocheton sur les édifices concernés. La restauration, préparée dans un poêlon ou un caquelon, mariera estragon, cornichon, tendron (de veau), pignon, lardon, carpillon: quelle sophistication !

Les tourbillons de neige nous amèneront devant des croûtons et du vin du postillon, à boire dans le salon- ne pas oublier un édredon pour un gros zonzon.

Le garçon viendra avec l'étalon et le mormon apporter un melon, un pigeon et un rognon sans oublier un crayon pour faire la liste !!

Certains choisiront comme boisson une infusion, mais d'autres prendront quelques petits canons, qui produiront une alcoolisation responsable de leur transpiration (pas très smart, mais c'est la vie !!!) ou de leur exaltation, jusqu'à la distribution des cadeaux. Les rejetons se crêperont un peu le chignon pour obtenir un ballon, s'écraseront les arpions, et finiront par un défilé de lampions. Certaine potion donnera des visions, et peut-être la solution....

Dans le corbillon il ne faut pas oublier le « téléphon qui son » et la leçon de piano que Riton devra jouer.

Gaston surveille la cuisson du bouillon dans le chaudron, où il y a un pâtisson, et un poivron. On mangera aussi un médaillon de veau, et pour les amateurs les croupions des volailles. S'ensuivra un petit roupillon, les petons près des tisons.

Pour la sortie, en guise de consolation, il faudra le capuchon, le chapeau melon et le chaperon

Après avoir festoyé, il faut nettoyer avec un goupillon, un chiffon et du savon, sans omettre le siphon. Pour les restes, il y aura congélation, ou utilisations de pochons, et on ramassera les tessons.

Sans transition, nous irons planter un rhododendron et un sceau-de-Salomon car c'est de saison. Dehors, les percherons, sous leur toison, seront trognons.

Cette fête fait suite à l'Annonciation, nous ferons don d'un napperon et d'un délicieux touron, d'un jupon de table en papier crépon, et nous verrons la transformation du pâton en pain. Les discussions en demi-ton conteront une union au bout du sillon.

Reconstitution des occupations durant l'Avent: préparations diverses, vaccination pour la prémunition contre l'infection grippale, apprentissage par les moussaillons de la récitation de Noël, en surveillant que leur respiration traduise bien la ponctuation. C'est l'occasion de préparer des collations pour partager l'émotion sans oublier le biberon du nouveau-né.

Le nouveau né sera un futur bûcheron qui coupera les sapins pour le réveillon, avec passion et compassion - il verra l'horizon et les moutons dans le ciel et ne pourra ne faire qu'une prosternation et une génuflexion devant les compagnons

Courant décembre, depuis le balcon, nos observations de la végétation se portent sur la formation des bourgeons des églantiers (près du cabanon), prémonition de la floraison qui donnera les cynorhodons. Les hannetons sont bien cachés et le liseron défleuri.

Devant l'agitation des préparatifs, nous demandons l'adoption d'un peu de modération pour parfaire la disposition des cadeaux qui sont légion sur le guéridon revêtu de sa nappe gorge-de-pigeon.

La maîtresse de la maison (un joli pavillon caché au fond du vallon sous les frondaisons) a préparé les convocations: inscription du jour avec mention de l'heure et indication de la localisation, puis elle a fait l'expédition à la destination en suivant le nom et le prénom. Ensuite, vérification de la liste des suggestions de présents: ourson et tigron en peluche, aviron, jetons de poker, sent-bon, macarons, blouson, pull en Orlon, livre de Cendrillon, clairon, chocolats de chez Fauchon, chemise en linon, jeu de construction, tout est là pour la satisfaction de chacun.

Le sauvageon voulant éviter la prison sauta dans le corbillon où son compagnon grognon dit un juron en se grattant le menton sans façon- allons chez Nicole fêter l'avent !!

L'évocation du bon gueuleton gascon en réunion que servira l'hôtesse amène les images d'une table habillée d'une superposition de nappes raidies par l'amidon, sur laquelle la disposition de vaisselle de location et la présentation de vin de Mâcon forment une composition rutilante sous les néons (ou les kryptons, pardon de cette approximation). Nous sommes en admiration devant cette apparition en accord avec le renom de son savoir-faire et cette anticipation nous met l'eau à la bouche.

Pour finir ce roman-feuilleton en évitant les doublons, cette période me fait venir une évocation des temps anciens où il n'y avait pas de plaque à induction, où mon Grand Père un peu bougon arborait un plastron pour éviter les dégâts de ses cigarettes, où Maman partageait du Morgon (en toute modération !) avec ses collègues quand les patrons étaient de sortie... J'arrête là cette description, et de suite il n'y aura pas, non c'est sûr: la fin de l'avent approche !

...

Dans notre corbillon de l'Avent, que met-on ?

.

Publié dans Jeux

Partager cet article
Repost0

Rébus de l'Avent 2014 N°2 : premiers indices!

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Rébus de l'Avent 2014 N°2 : premiers indices!
Notre premier rébus de l'Avent 2014 (http://avents-de-nicole-et-pierre.over-blog.com/2014/12/rebus-de-l-avent-n-1.html ) était trop facile et résolu en moins d'un jour ! Nous avons voulu corser le jeu en vous proposant ce deuxième rébus ( http://avents-de-nicole-et-pierre.over-blog.com/2014/12/rebus-de-l-avent-2014-n-2.html ) mais il semble trop difficile !
Voici donc des indices pour aider votre réflexion d'ici la fin de l'Avent...
Ces trois icônes représentent :
Rébus de l'Avent 2014 N°2 : premiers indices!
"Noé"
Rébus de l'Avent 2014 N°2 : premiers indices!
"effort"
Rébus de l'Avent 2014 N°2 : premiers indices!
"guerre"
Cela devrait bien vous avancer, non ?

Publié dans Jeux

Partager cet article
Repost0

Stella (Victor Hugo)

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Van Gogh Nuit étoilée sur le Rhône (1888)

Van Gogh Nuit étoilée sur le Rhône (1888)

Stella (Victor Hugo)
Stella (Victor Hugo)

Van Gogh La nuit étoilée (1889)

Publié dans Beaux textes

Partager cet article
Repost0

Le chant des étoiles

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Le chant des étoiles

.

Depuis les années 1960, les astrophysiciens ont découvert et analysé des ondes acoustiques émises par les étoiles dont la surface gazeuse vibre. Nous ne percevons pas ces sons très graves (le soleil vibre en sol dièse, 18 octaves plus bas que ce que notre oreille perçoit) mais grâce à des instruments très sophistiqués, les scientifiques ont pu répertorier ce « chant » des étoiles. Cette science a un nom : l'asterosismologie. 

Musique et science ont été réunies dans un ouvrage publié cette année chez Odile Jacob : La nouvelle musique des sphères, par l’astrophysicienne Sylvie Vauclair et  le compositeur Claude-Samuel Lévine.

Le chant des étoiles a en effet inspiré Claude-Samuel Lévine, spécialiste des ondes Martenot, qui a composé « Jeu musical avec le son direct des étoiles» en utilisant le seul synthétiseur d’étoiles démultiplié en 12 pupitres.

Nous vous proposons d’écouter cet étrange et émouvant concert en ligne : http://youtu.be/6Ab99fIdMUc

 

Le chant des étoiles

.

Le chant des étoiles

.

Publié dans Chants de Noël

Partager cet article
Repost0

Les fées demeurent par-delà les cieux ...

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

 Les fées demeurent par-delà les cieux ...

.

Les fées demeurent par-delà les cieux, car les cieux sont le parvis de leur temple, et les étoiles sont les marques de leurs pas.

Honoré de BALZAC, La Dernière fée ou la Lampe merveilleuse (1825)

 Les fées demeurent par-delà les cieux ...

Publié dans Beaux textes

Partager cet article
Repost0

L'étoile du matin

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

L'étoile du matin
Nouvelle heure du conte avec, cette fois, un conte narré par Richard Gossin, Conteur et Maître de Conférence à la Faculté de Théologie protestante de Strasbourg, sur le site Protestants.org :

http://www.protestants.org/index.php?id=673

Au pied de la Sainte-Victoire, il est un petit village provençal. Monsieur le curé n’a que quelques pas à faire pour aller du presbytère à l’église et de l’église au presbytère. Mais que diable va-t-il faire entre le presbytère et on ne sait où, peut-être au diable vauvert ! chaque année, quand la messe de minuit est terminée ? Depuis douze ans, la question revient. Et depuis douze Noëls, elle fait glousser les bonnes gens. Personne, évidemment, n’a osé lui poser la question. Mais les clins d’œil et les commérages vont bon train. Un bon train d’enfer ! Monsieur le Curé, après la messe de minuit, qui sait ? il va rejoindre sa belle. Ou son beau. Ou un club innommable. C’est chaque fois le même scénario : monsieur le curé dont la bonne humeur n’échappe à personne, mène avec entrain sa messe. Puis il gagne son presbytère précipitamment. Et quelques minutes après, sa R4 asthmatique traverse le village. Et ça dure depuis douze ans. Faudrait peut-être avertir l’évêque. Une lettre anonyme, et le tour serait joué. Pour le plus grand bien des braves âmes, de la bonne morale, de la sainte Eglise et du curé lui-même. Parce qu’on pense à son salut ; en tout bien tout honneur. Mais comme personne ne s’y risque, Antoine s’est porté volontaire. Pas pour tenir un stylo, non. Il en est bien incapable. Antoine prendra en filature la R4 toussotante de monsieur le curé. Puis il reviendra faire son rapport. Prendre monsieur le curé en flagrant délit de mauvaise vie…

Marché conclu. En cette année mémorable, monsieur le curé a conduit la messe du pastrage avec célérité. Les bergers sont entrés dans l’église portant agnelet sur leurs épaules, précédés par un âne, au son des fifres et des tambourinaires. Après la sainte messe, le curé a serré quelques mains, esquissé quelques sourires. Et dix minutes après, la R4 fiévreuse a descendu la rue principale, suivie à roues feutrées par la Fiat 500 de l’Antoine.

Les braves paroissiens en oublient la ferveur de la sainte nativité, les treize desserts et la bûche qui attend d’être allumée, et les enfants qu’on envoie au lit ! Ils oublient même de parler. C’est dire ! Eh bien l’Antoine est revenu deux heures après. Dès que sa Fiat 500 s’immobilise devant l’église, une trentaine de gens accourent. Alors ? Alors monsieur le curé a engagé sa voiture dans le sentier qui grimpe tout droit vers la crête de la Sainte-Victoire. Boudiou, c’est pas possible ! C’est à la bergerie qu’il se rend. Répète-nous ça ! s’affolent trente gosiers. Chez le gitan ! s’étrangle l’Antoine. Silence consterné : celui-là, on l’a pas vu au pastrage ! Le berger est un gitan égaré à la réputation sulfureuse. Tenez, voilà ce qu’on m’a raconté de source sûre… Et les langues vont mauvais train, en cette nuit de Noël, autour de la Fiat 500 de l’Antoine, dans ce petit village provençal. Mais faut pas perdre du temps. Ils s’entassent dans une dizaine de voitures et filent vers la colline. Ils se garent près de la R4 de monsieur le curé. Et hommes et femmes, lampe de poche à la main, manteau sur les épaules, s’engagent sur les cailloux. Dans le plus grand silence, on grimpe. Une heure plus tard, on s’arrête, à bonne distance de la bergerie. Les plus courageux s’approchent, lampes éteintes. Ne pas réveiller les chiens ! Sûrs de surprendre le curé et le gitan, seuls ou en galante compagnie !

Mais rien. Personne. Pas de curé, pas de gitan, pas de chien, même pas de mouton. Déçus, les enquêteurs se concertent. Faut monter vers la crête ! A côté du prieuré, je connais une cabane ouverte aux randonneurs. Ils ne peuvent être que là. Allez vaï ! Encore une heure de grimpe. Et avant même d’arriver au prieuré, ils voient les premiers moutons. Et puis sur la crête, deux silhouettes humaines, immobiles. Ils s’approchent. Un chien aboie. Les deux silhouettes se lèvent. Marchent vers eux. Le curé et le berger. Sans un mot, le doigt posé sur les lèvres en signe de silence, ils invitent les arrivants à s’asseoir, près d’eux, sur la crête.

Méfiants, les paroissiens prennent place entre les touffes de thym. D’abord, l’odeur du thym monte à leurs narines, mêlée d’odeurs inconnues. Comme un encens de garrigue. Le silence les surprend. Ces deux silhouettes immobiles, complices d’on ne sait quel forfait les intimident. Indécis, ils détachent leur regard du sol. Un fabuleux spectacle surgit du ciel. Soudainement. En un clin d’œil. Comme si un rideau se levait devant leurs paupières. Des milliers d’étoiles les dominent. Pointes de lumière plantées dans la voûte céleste. D’abord gênés, puis fascinés, ils sont là les villageois, une trentaine de paires d’yeux, sous le charme divin d’un événement de majesté.

Et vous me croirez si vous voulez, mais les étoiles scintillent. Comme si l’émotion les inondait d’un bonheur débordant. Elles s’apprêtent à donner de la voix. S’accordent et entonnent à l’unisson l’ineffable et ardente reconnaissance de toute la création. Elles se répondent alors, mille chorales à mille voix. Développent leurs harmoniques, tendent leurs accords vers les créatures. Ce sont les voix des astres et les voies lactées dispersées aux marges des galaxies. Ce sont les chants des enfants d’Abraham, aussi nombreux que les étoiles du firmament qui se joignent au chœur des anges. Et tous, étoiles, planètes, enfants d’Adam et Eve et anges de lumière, reprennent leur louange éperdue de tendresse. Et cette poignée de gens perchés sur la Sainte-Victoire se sent emportée par l’élan irrésistible et joyeux de la danse cosmique. Ils se mettent à danser, au son des fifres et des tambourinaires, la farandole des choses et des êtres, des animaux et des humains, des forces du bien et du mal, des vivants et des morts, devant le trône de Dieu. Ils racontent l’histoire des temps lointains où main dans la main ils dansaient à travers l’espace et le temps, heureux de vivre devant le Créateur. Ils racontent l’histoire où la chaîne des anges et des humains s’est rompue. Ils racontent l’histoire pas si lointaine où des savants venus d’Asie, d’Arabie et d’Afrique se sont laissés guider par l’étoile jusqu’à Bethléem. Ils racontent l’histoire du temps qui vient où l’étoile du matin, brillante entre les plus brillantes, reprendra la tête du ballet des gens et des choses réconciliés. Le ciel reprend son visage impénétrable et s’immobilise. Seules les bouffées d’encens du thym et du romarin montent de la terre. Les villageois regardent les silhouettes complices du curé et du berger. Les silhouettes se lèvent et les villageois font de même. Le berger dresse ses deux bras vers le firmament en signe de bienvenue. Car elle vient…

Elle vient comme une bonne nouvelle, brillante entre les plus brillantes, l’étoile du matin, l’étoile du berger. Elle étincelle de joie. Elle scintille, paisible et émue ; elle sourit aux êtres et aux choses et à ce petit peuple debout sur la crête de la Sainte-Victoire. Elle leur parle avec douceur, avec chaleur : « Moi Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous annoncer tout cela dans les Eglises. Je suis le descendant de la famille de David, je suis l’étoile brillante du matin. » Et le berger s’écrie : « L’Esprit et l’Epouse disent : Viens ! ». Et le curé reprend : « Que celui qui entend cela dise aussi : Viens ! ». Et il ajoute : « Que celui qui a soif vienne, que celui qui veut de l’eau de la vie la reçoive gratuitement. »

Et tous s’assoient. Ils gardent longtemps le silence. Les yeux fixés sur l’étoile du berger qui entraîne dans sa ronde le cortège céleste. Lentement le cortège s’efface. Il laisse place aux premières lueurs de l’aube. Et tel un prisonnier libéré, le soleil jaillit de sa nuit, apporte chaleur et lumière à la terre et aux hommes. Mais longtemps encore l’étoile s’attarde dans les replis lointains des arrières cieux. Comme une promesse, comme une présence : « Tant que les étoiles et le soleil vous entoureront, mon amour vous guidera ».

Ils s’en sont allés, chacun de leur côté. Les moutons et les chiens sur les pas du berger gitan. Les paroissiens sur les pas du curé. Sans mot dire. Sans maux dire. La honte effacée. Le mal vaincu. La joie naissante, intacte comme un enfant nouveau-né dans le fond d’une étable. Ils emportent, plantée dans leur cœur, une étoile qui les guide désormais. Ils s’en sont retournés dans leur petite église, pour la messe de ce jour de Noël, dans ce petit village provençal au pied de la Sainte-Victoire. Et puisque la veille, les enfants ont été privés de la bénédiction que l’aïeul de chaque famille prononce en allumant la bûche dans l’âtre, c’est Monsieur le curé qui l’a dite :

« Alegre, Alegre, Diou nous alegre, cachofué ven, tout ben ven, Diou nous fague la graci di veïre l’an que ven. Se sian pas mai que siguen pas men ». (« Soyons joyeux, Dieu nous garde joyeux. Noël vient, tout bien vient, Dieu nous fasse la grâce de voir l’an qui vient. Si nous ne sommes pas plus, que ne soyons pas moins. »).

L'étoile du matin

.

Publié dans L'heure du conte

Partager cet article
Repost0

Thé ... étoilé !

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Thé ... étoilé !

Nos étoiles du jour seront des épices.

Il fait froid…Pour nous réchauffer, nous vous proposons, un thé parfumé au citron, à la cannelle et à la badiane ou ... anis étoilé !

Simple à faire et si délicieux à déguster au coin du feu…

Thé ... étoilé !

Publié dans Recettes de l'Avent

Partager cet article
Repost0

Puisque le soleil se lève encore...

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Puisque le soleil se lève encore...

.

Puisque le soleil se lève encore, puisque la terre refleurit, puisque l’oiseau bâtit son nid, puisque la mère sourit à son enfant, ayons le courage d’être des hommes et remettons le reste à Celui qui a nombré les étoiles.

Charles Wagner, La Vie simple

Vierge à la grappe, tableau de la chapelle de la Vierge dans l’église Saint-Paterne à Bellou-sur-Huisne. Cette toile, exécutée au 19ème siècle par un artiste parisien, a été restaurée en 2008. La toile originale de Pierre Mignard (17ème siècle) est conservée au musée du Louvre.

Vierge à la grappe, tableau de la chapelle de la Vierge dans l’église Saint-Paterne à Bellou-sur-Huisne. Cette toile, exécutée au 19ème siècle par un artiste parisien, a été restaurée en 2008. La toile originale de Pierre Mignard (17ème siècle) est conservée au musée du Louvre.

Puisque le soleil se lève encore...

.

Publié dans Beaux textes

Partager cet article
Repost0

Rébus de l'Avent 2014 N°2

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Notre rébus N°1 n'avait pas duré une journée : trop facile !
Et celui-ci ? Qu'en dites-vous ?
Rébus de l'Avent 2014 N°2

Publié dans Jeux

Partager cet article
Repost0

L'étoile de Noël

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

L'étoile de Noël
12 décembre! Le saviez-vous? C'est la journée du poinsettia, l'étoile de Noël !
Nous ne pouvions laisser passer cette occasion au cours de notre Avent 2014, consacré aux étoiles !
Nous vous offrons donc une brassée d'étoiles de Noël avec leur histoire et même un petit conte rapportant la légende de leur naissance...
L'étoile de Noël

.

C’est  Joël Poinsett, ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Mexique, médecin et botaniste passionné, qui ramena vers 1828 l’étoile de Noël dans son pays et donna son nom à la plante. En commémoration de sa mort, le 12 décembre 1851, le congrès des Etats-Unis décida d’instaurer la journée nationale du Poinsettia le 12 décembre. Ainsi, chaque année depuis le milieu du 19e siècle, le poinsettia est célébré ce jour-là aux Etats-Unis où l’on offre traditionnellement des étoiles de Noël. La coutume gagne peu à peu l’Europe et plus particulièrement les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Espagne et la France.

L'étoile de Noël

.

A l’origine, les Aztèques l'appelaient « Cuetlaxóchitl » en nahuatl (mot provenant de «Cuetlaxtli» ,peau, et de «Xochitl» , fleur) que l’on peut traduire par  «Fleur de peau» . Selon une ancienne légende Aztèque, la plante est née d’une histoire d’amour tragique au cours de laquelle le cœur brisé d’une déesse aztèque laissa tomber au sol des gouttes de sang qui donnèrent naissance à l’étoile de Noël.

A cette époque le poinsettia était plus apprécié pour des raisons pratiques que décoratives :  ses bractées servaient à faire un pigment rouge utilisé pour les textiles et les produits cosmétiques, la sève laiteuse de la plante pour fabriquer un médicament contre la fièvre, les feuilles appliquées en cataplasmes pour les maladies de la peau. et en boisson pour accroître la production de lait chez les femmes qui allaitaient.

L'étoile de Noël

.

Le poinsettia a maintenant pour nom  au Mexique «Flores de Noche Buena» (Fleur de la Nuit Sainte) car c’est à Noël que les bractées du poinsettia changent de couleur et que la plante est en pleine floraison !

Ce charmant petit conte rapporte comment ce nom lui a est venu :

L'étoile de Noël
L'étoile de Noël

.

Publié dans L'heure du conte

Partager cet article
Repost0

Il faut être au désert, pour savoir...

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Il faut être au désert, pour savoir...

Il faut être au désert, pour savoir, quel est le silence de la nuit ; on dirait qu'il tombe de la lampe de chaque étoile et du tombeau blanc de la lune.

Angèle MARAVAL-BERTHOIN, Chants du Hoggar (1924)

(Poète d'origine oranaise, Angèle MARAVAL-BERTHOIN a été inspirée par les traditions berbères, qu'elle traduisit et adapta en français, dont les "Chants du Hoggar", son œuvre la plus célèbre.)

(Photo prise par Nicole dans le désert blanc en Egypte)

Publié dans Beaux textes

Partager cet article
Repost0

Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel …

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années; et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre, pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le quatrième jour.

Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel …

Gravure sur bois colorisée  publiée dans « L'atmosphère, météorologie populaire » (1888) de l’astronome français Camille Flammarion dont la source est très controversée : Moyen-Age, la Renaissance,16ème, 19èMe siècle ? Elle a fait l’objet de bien des controverses et des enquêtes que l’on peut retrouver dans les articles : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gravure_sur_bois_de_Flammarion,  http://oncle-dom.fr/sciences/astronomie/erreurs/flammarion/legende.htm

Pour nous sa poésie reste entière… 

Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel …

.

Publié dans Beaux textes

Partager cet article
Repost0

Rébus de l'Avent N°1

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Voici notre premier rébus de l'Avent 2014.
Facile ?
A vous de le dire ...

Eh, oui : trop facile pour Danie qui a trouvé le jour même (mais nous avons retiré son commentaire pour laisser le suspense)... Vous aussi sans doute... Non? Vous donnez votre langue au chat ? Voici la solution : http://avents-de-nicole-et-pierre.over-blog.com/2014/10/rebus-de-l-avent-2014-n-1-la-solution.html

Rébus de l'Avent N°1

Publié dans Jeux

Partager cet article
Repost0

La précieuse étoile (conte oriental)

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Nous avons lu sur le site http://: http://www.puiseralasource.org/contes_noel.htm ce joli petit conte oriental et nous avons envie de le partager avec vous aujourd'hui...
La précieuse étoile (conte oriental)

.

La précieuse étoile

(vieux conte oriental)

 

Il était une fois, il y a fort longtemps, une petite étoile qui venait de tomber du ciel s’égarant en plein champ sur la planète terre. Elle était splendide cette petite étoile, étincelant de mille feux, elle scintillait pour tout le monde. Mais elle était bien seule, elle ne voyait jamais personne. Pourtant comment ne pas être vite repérée quand on scintille de la sorte.

 

A ce moment-là, un méchant loup qui rodait dans les environs cherchant à se mettre quelque chose sous la dent, aperçut l’étoile. En un éclair, il était sur elle, cherchant à la dévorer. Elle était effrayée. Ne pouvant la croquer - car on ne mange pas une étoile ! - le méchant loup entrepris de l’enterrer. Comme seule défense, l’étoile ne peut que briller plus fort pour aveugler le loup. Mais bientôt elle sent qu’elle étouffe, elle se sent perdue et son éclat diminue !

 

Survint une pauvre femme, tout occupée à ramasser des branches mortes pour chauffer sa maison. Le loup, surpris, s’enfuit à toute jambe laissant la petite étoile à moitié morte. La femme doucement s’approche… De ces mains délicates, elle écarte la terre qui écrase la malheureuse étoile. Peu à peu, reprenant espoir, elle se remit à vivre, et bientôt, elle brille de tous ses feux.

- « Oh, se dit la femme, je vais l’emporter dans ma maison, elle éclairera mon mari quand il reviendra du travail ! »

 

Abandonnant ses branches mortes, la femme recueille la petite étoile dans ses deux mains ouvertes en forme de coupe… et toute joyeuse, regagne sa maison. Arrivée chez elle, elle dépose sa précieuse découverte sur un socle près de la porte. De retour, le soir, le mari est tout étonné par la vive clarté qui l’accueille en franchissant la porte.

- « Qu’est ce que cette chose brillante ? » demande l’homme. Et la femme lui raconte la merveilleuse aventure qu’elle vient de vivre.

- « Elle nous est précieuse, cette étoile, dit l’homme, gardons-la pour nous. »

- « Non dit la femme, mettons-la dehors, elle éclairera tous ceux qui passeront près de notre maison ! ».

 

-« Et plus l’homme disait : « Gardons-la pour nous », plus la clarté de l’étoile diminuait, diminuait, diminuait… Plus la femme disait : « Mettons-la dehors, elle éclairera les passants » plus l’étoile brillait.

L’homme prépare une place sur le rebord extérieur de la fenêtre, et y dépose le brillant trésor… Depuis ce jour, la petite étoile n’a pas quitté sa fenêtre … Et sa clarté est de plus en plus vive.

 

La précieuse étoile (conte oriental)

Publié dans L'heure du conte

Partager cet article
Repost0

Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles...

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles...

Desiderata

 

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.

Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes les personnes. Dites doucement et clairement votre vérité. Écoutez les autres, même les simples d’esprit et les ignorants, ils ont eux aussi leur histoire. Évitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l’esprit.

Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grands et plus petits que vous. Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements.

Soyez toujours intéressés à votre carrière, si modeste soit-elle ; c’est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps. Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe ; plusieurs individus recherchent les grands idéaux ; et partout la vie est remplie d’héroïsme.

Soyez vous-même. Surtout n’affectez pas l’amitié. Non plus ne soyez pas cynique en amour car il est en face de tout désenchantement aussi éternel que l’herbe.

Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse. Fortifiez-vous une puissance d’esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude. Au-delà d’une discipline saine, soyez doux avec vous-même.

Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles, vous avez le droit d’être ici. Et qu’il vous soit clair ou non, l’univers se déroule sans doute comme il le devrait.

Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui. Quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme.

Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau. Soyez positif et attentif aux autres. Tachez d’être heureux.

Max Ehrmann 1927

(Ce texte, écrit en 1927 par le juriste et poète de l'Indiana Max Ehrmann, a été popularisé par le recteur de l'église méthodiste Saint-Paul de Baltimore et par les mouvements pacifistes américains des années 1960.)
Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles...

Publié dans Beaux textes

Partager cet article
Repost0

Mannele briochés

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Mannele briochés
Mannele, « petit bonhomme » en alsacien est le nom donné à des brioches ou des pains d’épices découpés en forme de petits garçons à l’occasion de la St-Nicolas le 6 décembre. Depuis le 12ème siècle, ils font partie des délices de cette fête au cours de laquelle les enfants préparent leurs souliers devant la porte de leur chambre ainsi qu’un verre de lait pour Saint Nicolas, et quelques carottes ou feuilles de chou pour son âne... Dans la nuit, Saint Nicolas passe déposer des pains d’épices à son effigie et des mandarines aux enfants sages, tandis que son compagnon Hans Trapp, aussi appelé Père Fouettard, surveille les garnements...
Fabriqué à l’origine en pâte à pain, le mannele s’est transformé peu à peu en brioche puis en pain d’épices au 19e siècle.
Ces brioches sont censées représenter Saint Nicolas ou les trois enfants sauvés par le saint.
Nous avons choisi cette année la version briochée des mannele… à déguster avec un thé ou chocolat chaud…
Mannele briochés
Mannele briochés

Publié dans Recettes de l'Avent

Partager cet article
Repost0

Devinette de l'Avent 2014 N°1

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Qui trouvera, avant la fin de l’Avent 2014 ce que représente ce cliché ?

Devinette de l'Avent 2014 N°1

?

C'est Danie qui a trouvé dès le premier jour la solution!
Pour garder encore un peu de mystère nous avons publié la solution plus loin mais si vous "donnez votre langue au chat", voici comment retrouver l'article :

http://avents-de-nicole-et-pierre.over-blog.com/2014/10/devinette-de-l-avent-2014-n-1-solution.html

Publié dans Jeux

Partager cet article
Repost0

Brillante étoile du matin

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Brillante étoile du matin
Aujourd’hui nous avons envie de partager avec vous ce beau chant de Noël ou de l’Epiphanie, construit sur l’évocation de « cette lumineuse étoile du matin », citée dans Apocalypse 22, 16, le texte de ce cantique a été écrit par L.Roehrich en 1866. La mélodie de Philipp Nicolaï date de 1599 et avait également inspiré en 1725 la cantate Cantate BWV 1 de Johann Sebastian Bach « Wie schön leuchtet der Morgenstern ».

(Pour en savoir plus, voir sur le site : Chants Protestants http://s302430378.onlinehome.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=3065&Itemid=2

Brillante étoile du matin
Brillante étoile du matin
Pour entendre la mélodie : Brillante étoile du matin Au clavier par Denis Jacquiau (cantiques karaoké) http://youtu.be/7_TSV1Bpl3E

Publié dans Chants de Noël

Partager cet article
Repost0

Les étoiles sont éclairées pour...

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Les étoiles sont éclairées pour...

Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. 

Antoine de Saint-Exupéry,        Le Petit Prince 

Les étoiles sont éclairées pour...

Publié dans Beaux textes

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>