Noël (Sylvie Queval)

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Tant crie-t’on Noël qu’il vient », disait François Villon et cela continue de se vérifier. De l’avis des journalistes, Noël est par excellence l’objet d’un marronnier c’est-à-dire d’un article qui porte sur un événement récurrent et donc prévisible.

Oui, Noël est devenu le temps de la répétition : les mêmes sapins enguirlandés poussent dans nos rues, la même armée de pères Noël part à l’assaut des balcons et cheminées, les mêmes guirlandes consomment une énergie toujours plus chère, nos vitrines repartent dans une concurrence effrénée au décor le plus kitch et le site dromadaire (pour n’en citer qu’un) nous propose cette année encore ses cybercartes gratuites, clignotantes, chantantes et animées. Dans notre société sécularisée et marchande, c’est en déclinant neige, sapin, rennes, traîneau, chalet, cheminée fumante et quelques autres items en rouge, vert et or, que l’on croit célébrer Noël.

Certes, une crèche rappelle de temps en temps que Noël est étymologiquement la célébration d’une naissance ; l’italien natale le fait mieux entendre ; mais la puissance nivelante de la grande distribution et de l’industrie publicitaire est (presque ?) parvenue à gommer le sens premier et fort de cette fête qui nous vient de bien avant le christianisme. Fête du soleil invaincu, de la confiance en un renouveau au plus sombre de l’hiver, Noël célèbre, ou devrait célébrer, la possibilité d’un monde nouveau malgré la répétition des conflits et des guerres, l’annonce de temps nouveaux malgré nos enkystements, la confiance en un avenir lumineux envers et contre tous les prédicteurs de catastrophes. Tout le contraire d’un marronnier !

Puissions-nous vivre Noël comme Bonne Nouvelle et non comme ressassement de gestes et formules convenus ! Puissions-nous faire surgir du radicalement neuf au milieu de nos usages plus qu’usés ! Que Noël soit joyeux, que Noël soit Noël !

Sylvie QUEVAL, décembre 2013

in :Des mots qu'on n'aime pas , Paris, Editions Van Dieren/Evangile & Liberté, 2017, page 38

 

 

Publié dans Beaux textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article