La Paix, c'est comme l'enfant de Noël (Mgr. Jacques Delaporte)

Publié le par Autour de Nicole et Pierre

Seigneur, dans l’Évangile,

Tu as souvent parlé de Paix.

Ta paix, tu nous la donnes,

Pas comme le monde la donne.

Ta paix commence quand pointe la confiance,

Même si apparemment c’est l’heure des ténèbres

Et la fin de tout espoir humain .

Alors des cœurs ouverts, comme le tien, Seigneur,

Coule l’eau qui purifie,

Et le sang qui réconcilie.

Alors monte comme une espérance venant d’ailleurs,

Comme la Paix s’enracinant à une autre profondeur.

La Paix, c’est une fleur délicate :

Elle se sème et se cultive

Dans le jardin de tout un chacun

Et des peuples qui se veulent frères.

Car tu ne la fais pas sans nous, Seigneur.

La Paix, ça se demande et ça s’obtient,

ça se prépare et ça vient,

Même si c’est après bien des luttes onéreuses

Et des réconciliations laborieuses [...]

Car la paix, c’est comme l’enfant de Noël,

C’est fragile, si fragile

Qu’il faut la demander et la redemander,

La faire et la refaire sans cesse.

Et devenir ainsi artisans de Paix

En payant le même prix

Que le Prince de la Paix

 

Monseigneur Jacques DELAPORTE

évêque de Cambrai (Nord) 1926-1999

Publié dans Beaux textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article